Archives de catégorie : Non classé

Séminaire du master EGS

Les études sur la guerre connaissent depuis une dizaine d’années un regain d’intérêt lié à la fois à l’apaisement du traumatisme des deux guerres mondiales, aux questions soulevées par les guerres de décolonisation et à l’actualité. Loin de l’« histoire batailles », elles ont renouvelé leur approche et leurs méthodes en s’inspirant de la nouvelle histoire, des War Studies et des nombreuses autres disciplines des sciences humaines. Désormais, les questions de la violence, des émotions, des représentations et de l’expérience combattante ont rejoint les plus traditionnelles études sur l’organisation des armées, l’économie de guerre, et les pensées stratégique et tactique pour aborder la guerre comme un phénomène globale. C’est de cette approche que le séminaire veut se faire le reflet en apportant une vision, une réflexion et des méthodes pluridisciplinaires pour l’étude de la guerre et de la paix, son corollaire, des conflits armés ainsi que de l’ordre et de la sécurité publics. Ses séances de ce séminaires sont donc organisées chaque année autour d’un thème, décliné chaque semaine par des spécialistes (historiens, anthropologues, archéologues, juristes, philosophes) et des praticiens (militaires, anciens conscrits, etc.), chacun dans le cadre de leur discipline, de leur période de prédilection ou de leur domaine d’activité. Il s’agit donc de s’affranchir des périodes et des spécialités, sans pourtant rompre avec la spécificité de l’approche historienne, confrontée à d’autres pratiques pour mieux en comprendre les enjeux, les apports et les limites. Ainsi, la perspective historique peut-elle à la fois se nourrir des débats et interrogations contemporaines, tout en leur apportant une profondeur nouvelle.

Face à la terreur : Journée de réflexion après les attentats du 13 novembre

À la suite des attentats du 13 novembre, les enseignants, chercheurs, personnels et étudiants de l’UFR SHAP et des UMR 8529 IRHIS et 8164 HALMA de l’université de Lille SHS s’associent dans le cadre d’une journée de réflexion intitulée : « De l’usage de la terreur de l’Antiquité à nos jours ».
Cette journée aura lieu le Mardi 1er décembre, avec l’autorisation et le soutien sans réserve de Madame Fabienne Blaise – présidente de notre université -, dans l’amphithéâtre B7 du site Pont-de-Bois entre 9h30 et 17h. Composée de courtes interventions individuelles ou collectives, elle est destinée à mettre les récents événements dans une perspective historique ou à témoigner des initiatives prises depuis le 13 novembre.

Programme

9h30-11h : L’État et la terreur

– TOINON LEDOUX, master histoire, Un gouvernement révolutionnaire d’exception : la Terreur (1793-1794)
discutant : LAURENT BRASSART, Maître de conférences histoire
– CÉLINE BERAL, LOUISE DUPOUY, AGATHE LEDEZ, étudiantes L3 histoire de l’art, Le frontispice du Leviathan par Abraham Bosse et l’usage de
l’image dans la philosophie politique
– DENIS LEROUX, Doctorant histoire, Terreur et état d’exception au miroir de la guerre d’Algérie
– MEHDI DJALLAL, doctorant histoire, Terrorisme et contre-terrorisme de l’armée portugaise pendant les guerres d’indépendance en Afrique

11h15-12h45 : Usage de la violence et de la terreur

– ELISABETTA INTERDONATO, Professeure associée, La terreur dans l’antiquité romaine : quelques considérations
– JEAN-BAPTISTE SANTAMARIA, MCF histoire, La terreur, instrument de conquête: le cas Tamerlan (1336-1405).
Discutants : MICHÈLE GAILLARD,Professeure histoire, BENJAMIN DERUELLE, MCF histoire.
– ALINE STEVENOOT, Prag géographie, Guerre, identité et territoire chez les peuples autochtones de l’Amérique du Nord avant la colonisation
– MARIE-ANNE RATTE, L3 histoire de l’art, Des guerriers de Dieu aux guerriers d’Allah: terreurs religieuses au XVIe siècle et au XXIe siècle

14h15-15h45 : Discours de la terreur, terreur du discours

– ISABELLE BROUSSELLE, MCF histoire, Quelques réflexion sur les notions de califat, djihad et fatwa
– VALENTINA SAPIENZA, MCF histoire de l’art, Histoires de dragons : de la terreur et de l’aveuglement à l’espoir
– SYLVIE APRILE, Professeure histoire, Immigrés et terroristes (XIXe-XXIe) Poids des mots-place des images
– SYLVAIN LESAGE, MCF histoire, Les imaginaires visuels du terrorisme

16h-17h30 : Gérer la terreur

– STÉPHANE MICHONNEAU, Professeur histoire, et Isabelle Lostanlen, PRCE Espagnol, Les attentats de Madrid en 2014 : comprendre la
terreur, réagir à la terreur
– CÉDRIC TERZI, MCF sociologie Lille 3, « A quoi tenons-nous? »
– AURÉLIEN DUBUISSON, doctorant histoire, Dans l’orbite de Mai 68 : le groupe Action Directe et son reflet médiatique
– VIRGINIE QUENSON ET FLORA SALLEMBIEN, étudiantes L3 histoire de l’art, Attentats : quelles réponses ?

FRANCIS DANVERS, Professeur psychologie de l’éducation, Conclusion et perspectives…